Les psychothérapies de couple

 Les thérapies de couple

Si un couple demande de l'aide, je propose une thérapie de couple.
De même si une personne vient me voir avec comme problème important ou premier, une souffrance au niveau de son couple, je lui propose de venir avec son conjoint pour un travail en couple. Mais comme le remarquent Danièle et Claude Allais dans leur ouvrage sur les couples, "c'est une question délicate, car on constate que lorsque le couple pose problème, il devient de plus en plus difficile de se mettre d'accord", et d'entreprendre un effort commun. 

Car il s'agira alors non pas de soigner l'un ou l'autre, ou d'aider l'un ou l'autre ou l'un contre l'autre, mais d'accompagner ces deux personnes qui ont une histoire commune et ont ou ont eu un projet commun, à travailler ensemble sur la nature de leur relation. Il sera alors tout à fait exceptionnel que je rencontre l'un sans l'autre. 

Pour le couple, le cadre inhabituel, la présence et l'écoute attentive, bienveillante et confiante d'une tierce personne formée à ce type d'accompagnement, facilitent la parole. Chacun entend des choses qu'il n'a jamais entendues, et s'entend dire des choses qu'il n'avait jamais dites, voire jamais pensé dire. 
De plus, de petits exercices simples élaborés sur mesure avec le couple en fonction de sa problématique et pratiqués dans le quotidien, changent de manière microscopique et ponctuelle le quotidien, et font changer mécaniquement la relation. 

Dans ce type de thérapie les séances sont espacées de trois semaines à un mois, de manière à laisser le travail se faire dans le quotidien du couple. Le changement va souvent beaucoup plus vite que dans une thérapie individuelle, comme deux patineurs se tenant la main, tout en patinant moins fort, vont plus vite qu'un patineur seul, ou pour le dire autrement, les énergies des deux membres du couple travaillent en sinergie et cela décuple le changement, dans un sens ou dans un autre. On comprend alors pourquoi le travail se fait à deux et trois et pourquoi je ne rencontre pas l'un sans l'autre : cela serait un frein, une entorse à la synergie du changement, qui pourrait même la briser. Cette manière d'envisager les choses est celle de l'approche systémique qui s'intéresse au fonctionnement du système, aux fonctions de tel ou tel comportement ou rôle, telle ou telle émotion. Ou encore en suivant l'idée de Serge Hefez selon laquelle "le couple peut être le thérapeute des individus si ces derniers parviennent à dépasser le blocage dans lequel ils se sont temporairement enlisés", la thérapie de couple serait l'outil de ce dépassement. 

Pour reprendre les mots de Robert Neuburger, spécialiste des thérapies familiales et thérapies de couples, "au travers d'aspects parfois modestes ou triviaux" la thérapie de couple "vise à faire apparaître l'essentiel du couple [...] avant qu'il ne soit trop tard, refocaliser le couple sur ce qui le fait perdurer : être une source identitaire, permettre à chacun de se sentir exister non seulement en tant que père ou mère, voire frère et soeur, mais aussi, et surtout, en tant qu'homme ou femme".